Cher-e camarade,
 
Comme tu le sais, la reprise de procédure de notre prochain Congrès a été votée lors du Conseil national du 1er juin 2021 après une interruption liée au contexte sanitaire dans notre pays. Ce Congrès devra être à la hauteur de la responsabilité historique qui est la nôtre : permettre l’alternance en 2022.
 
Lors du Conseil National du 24 octobre 2020, j’ai déposé le texte d’orientation B pour notre parti dans la continuité de l’action conduite collectivement depuis Aubervilliers.
 
Ce texte d’orientation, parrainé par 173 membres du CN dont 76 premiers secrétaires fédéraux, s’appuie notamment sur les contributions que vous nous avez fait parvenir. Un addendum au texte d’orientation prend en compte les résultats du cycle électoral qui vient de s’achever.
 
En octobre dernier, 76 premières et premiers secrétaires fédéraux avaient souhaité exprimer leur soutien à travers un appel – à lire ci-après – qui posait les jalons de notre futur texte d’orientation.
 
Je t’invite dès à présent à signer notre texte d’orientation B « De la Renaissance à l’Alternance » 

Merci pour ton soutien,

L'APPEL DES 75 PREMIÈRES ET PREMIERS SECRÉTAIRES FÉDÉRAUX DU PARTI SOCIALISTE

Florence BLATRIX (01 AIN), Thomas HENNEQUIN (02 AISNE), Mathieu BOGROS (03 ALLIER), Marie-José ALLEMAND (05 HAUTES ALPES), Xavier GARCIA (06 ALPES MARITIMES), Philippe FINIELS (07 ARDECHE), Philippe PAILLA (08 ARDENNES), Jean-Christophe BONREPAUX (09 ARIEGE), Cécilia GONDARD (099 FRANCAIS A L’ETRANGER), David BLANCHON (10 AUBE), Jean BRUNEL (11 AUDE), Bertrand CAVALERIE (12 AVEYRON), Nora MEBAREK(13 BOUCHES DU RHONE), Gilles DETERVILLE (14 CALVADOS), Franck REY (15 CANTAL), Brigitte MARCINIAK (16 CHARENTE), Guillaume CREPIN (18 CHER), Jean-Marc CIABRINI (201 CORSE DU SUD), Etienne LEJEUNE (23 CREUSE), Emeric LAVITOLA (24 DORDOGNE), Abdel GHEZALI (25 DOUBS), Samuel ARNAUD (26 DROME), Timour VEYRI (27 EURE), Stéphane CORDIER (28 EURE ET LOIR), Jean DENAT (30 GARD), Sébastien VINCINI (31 HAUTE GARONNE), Michael AURORA (32 GERS), Thierry TRIJOULET (33 GIRONDE), Christophe FOUILLERE (35 ILLE ET VILAINE), Tony BEN LAHOUCINE (36 INDRE), Franck GAGNAIRE (37 INDRE ET LOIRE), Titouan DAUDIGNON (40 LANDES), Frédéric ORAIN (41 LOIR ET CHER), Johann CESA (42 LOIRE), Dominique RAIMBOURG (44 LOIRE ATLANTIQUE), Carole CANETTE (45 LOIRET), Gaëligue JOS (46 LOT), Sandrine LAFFORE (47 LOT ET GARONNE), Aurélie MAILLOLS (48 LOZERE), Anna PIC (50 MANCHE), Annie GERARDIN (51 MARNE), Nicole SAMOUR (52 HAUTE MARNE), Caroline GARNIER et Marie-Noëlle TRIBONDEAU (53 MAYENNE), Bertrand MASSON (54 MEURTHE ET MOSELLE), Olivier GUCKERT (55 MEUSE), Simon UZENAT (56 MORBIHAN), Sylvain MATHIEU (58 NIEVRE), Alexandre OUIZILLE (60 OISE), Laurent DUPORGE (62 PAS DE CALAIS), Laurent BEGON (63 PUY DE DOME), Christophe CAVAILLES (65 HAUTES PYRENEES), Antoine HOME (68 HAUT RHIN), Yann CROMBECQUE (69 RHONE), Violaine GILLET (71 SAONE ET LOIRE), Jean-Benoit CERINO (73 SAVOIE), Rémi FÉRAUD (75 PARIS), Nicolas ROULY (76 SEINE MARITIME), Jean-Pierre GUERIN (77 SEINE ET MARNE), Jacques CHESNAIS (78 YVELINES), Nathalie LANZI (79 DEUX SEVRES), Rémi CARDON (80 SOMME), Vincent RECOULES (81 TARN),Thomas ROLLER (83 VAR), Stéphane IBARRA (85 VENDEE), Laurence VALLOIS-ROUET (86 VIENNE), Gulsen YILDIRIM (87 HAUTE VIENNE), Mani CAMBEFORT (89 YONNE), David ROS (91 ESSONNE), Mathieu MONOT (93 SEINE ST DENIS), Jonathan KIENZLEN (94 VAL-DE-MARNE), Hilaire BRUDEY (971 GUADELOUPE), Béatrice BELLAY (972 MARTINIQUE), Marie-France LAFAILLE (973 GUYANE), Philippe NAILLET (974 REUNION), Frédéric BEAUMONT (975 ST-PIERRE ET MIQUELON)

Socialistes, de la renaissance à l'alternance !

APPEL DES 75 PREMIER-E-S FÉDÉRAUX - OCTOBRE 2020 - AVANT L'INTERRUPTION DU CONGRÈS

Faire renaître le Parti socialiste pour éviter qu’il ne disparaisse : tel était le défi posé par le congrès d’Aubervilliers. Autour d’Olivier Faure, confiants dans notre capacité collective à nous relever, nous avons engagé cette Renaissance avec l’objectif d’incarner à nouveau l’espoir à gauche, et de porter avec détermination notre idéal de progrès partagé dans la justice sociale.

Plusieurs étapes ont été franchies.

Au moment des élections européennes, on prédisait notre disparition. Nous avons survécu. Sont venues les échéances municipales. On nous disait supplantés dans les territoires. Nous avons conforté notre place de premier parti de la gauche et de l’écologie par notre implantation territoriale.
Notre Parti a retrouvé le sens du travail, dans la collégialité et la sérénité. Si beaucoup reste à faire, l’échelon national a été réorganisé et les fédérations fonctionnent.
L’inventaire du quinquennat précédent a été réalisé. Sincèrement. Nous en avons souligné les impasses et nous devons, toujours, en promouvoir les réalisations.
Alors que des bouleversements majeurs nous ont impactés, un travail de fond a été engagé pour redéfinir notre identité face aux défis - sociaux, écologiques, sanitaires, économiques ou démocratiques - de notre époque. Nous avons réaffirmé notre engagement humaniste, républicain, féministe et européen. Face aux temps troublés que nous affrontons, nous nous sommes tenus aux côtés de ceux qui payent le plus lourd tribut aux crises qui nous frappent.

Aujourd’hui, nous sommes de nouveau entendus et respectés. Nous avons retrouvé notre place au coeur de la gauche. Le Parti Socialiste est devenu la force motrice du rassemblement de la gauche et de l’écologie. Nous avons
retrouvé de la voix.
Ces acquis sont considérables. Nous le devons à la force de notre collectif. Nous le devons à la mobilisation de nos élus et de nos militants qui se sont acharnés à repartir au combat pour défendre nos positions et nos valeurs. Nous le devons, aussi, à la persévérance de notre premier secrétaire.
Le mandat que nous lui avions confié lors de son élection, a été respecté. Malgré les difficultés et les critiques, il n’a jamais dévié du cap et des engagements pris devant les militant.e.s. Aujourd’hui, à l’heure où nous ouvrons le processus de notre congrès national, nous souhaitons engager à ses côtés, la deuxième étape de notre renaissance.

Plusieurs étapes ont été franchies. Les bases ont été reposées. L’essentiel a été sauvegardé. Mais beaucoup reste à faire.

Le printemps de la gauche et de l’écologie, synonyme à la fois de rassemblement
politique et de mobilisation des citoyens, est la voie sur laquelle nous souhaitons nous engager pour proposer un autre destin à nos concitoyens et échapper au duel présidentiel annoncé entre E. Macron et M. Le Pen qui serait délétère pour le pays.
Après le temps de la survie et de la réaffirmation de notre ancrage local - que nous confirmerons lors des élections départementales et régionales
– doit aussi désormais venir le temps de la réaffirmation de nos idées et
de l’élaboration d’un nouveau projet socialiste.
Après avoir assuré la continuité de notre histoire, et su nous faire de nouveau
respecter, notre ambition est désormais de construire la « nouvelle maison » des socialistes et des sociaux-démocrates, pour rassembler de nouveau les femmes et les hommes qui partagent nos idées.

La double ambition d’une réaffirmation de nos idées et de notre identité et d’un rassemblement large du peuple de gauche et des écologistes, est la condition même de notre refondation. Pour nous, elle appelle dès à présent à un engagement collectif large autour du Premier secrétaire.
C’est le sens de cet appel qui manifeste notre engagement auprès d’Olivier Faure et l’unité retrouvée des socialistes.
La crise sanitaire actuelle, les drames sociaux et économiques qui émergent, donnent raison aux fondements de la pensée socialiste et sociale-démocrate.
Cette crise exige de nous de réinventer notre modèle social, économique et démocratique. Le monde d’après, il nous appartient de le bâtir.

Nous Socialistes, savons articuler les questions sociales, écologiques et démocratiques dans un équilibre nécessaire. Nous sommes forts de notre idéal de transformation sociale et de notre volonté d’agir concrètement au service des citoyens dans l’Hexagone comme dans les Outre-mer. Nous appartenons à une grande famille politique européenne et internationale tout en ayant conservé, par nos élus, nos militants, un ancrage fort dans la réalité et la capacité à exercer les responsabilités aux plans local et national. Cette histoire, cette identité, cette expérience en font, si nous savons à la fois rassembler et proposer, la clé de l’alternance et de l’alternative.

Le chemin que nous avons parcouru ensemble, depuis Aubervilliers, aux côtés
d’Olivier Faure nous voulons le prolonger, jusqu’au bout de cette belle histoire collective, c’est-à-dire la victoire de la gauche et de l’écologie en 2022. Pour le Parti socialiste. Pour la Gauche. Pour les Françaises et les Français.

LES PREMIERS SIGNATAIRES

Olivier FAURE (77) ; Lounes ADJROUD (92) ; Annick AGUIRRE (33) ; Farid AISSANI (93) ; Anthony ALARCON (30) ; Marie-José ALLEMAND (05) ; Nathalie APPERE (35) ; Samuel ARNAUD (26) ; Michael AURORA (32) ; Nadège AZZAZ (92) ; Laurent BAUMEL (36) ; Frédéric BEAUMONT (975) ; Laurent BEGON (63) ; Béatrice BELLAY (972) ; Tony BEN LAHOUCINE (36) ; Alain BERGOUNIOUX (78) ; Olivier BIANCHI (63) ; Michel BISSON (77) ; David BLANCHON (10) ; Florence BLATRIX (01) ; Mathieu BOGROS (03) ; Pascale BOISTARD (80) ; Jean-Christophe BONREPAUX (09) ; Arnaud BORD (30) ; Karim BOUAMRANE (93) ; Mathieu BOURGASSER (59) ; Willy BOURGEOIS (39) ; David BOUSQUET (38) ; Dylan BOUTIFLAT (75) ; Anne BOYER (31) ; Luc BROUSSY (95) ; Hilaire BRUDEY (971) ; Jean BRUNEL (11) ; Gwenegan BUI (29) ; Mani CAMBEFORT (89) ; Carole CANETTE (45) ; Rachel CAPRON (49) ; Rémi CARDON (80) ; Joel CARREIRAS (31) ; Luc CARVOUNAS (94) ; Christophe CAVAILLES (65) ; Bertrand CAVALERIE (12) ; Jean-Benoit CERINO (73) ; Johann CESA (42) ; Marie-Anne CHAPDELAINE (35) ; Jacques CHESNAIS (78) ; Thomas CHEVANDIER (75) ; Jean-Marc CIABRINI (2A) ; Christophe CLERGEAU (44) ; Romain COLAS (91) ; Marie-Anne COLSON (91) ; Alexandra CORDEBARD (75) ; Stéphane CORDIER (28) ; Antoine CORTES (13) ; Guillaume CREPIN (18) ; Yann CROMBECQUE (69) ; Eric DAGUERRE (31) ; Karine DANIEL (44) ; Titouan DAUDIGNON (40) ; Fabrice DE COMARMOND (31) ; Emmanuelle DE GENTILI (2B) ; Marie-Pierre DE LA GONTRIE (75) ; Jean-Francois DEBAT (01) ; Arthur DELAPORTE (14) ; Sebastien DENAJA (34) ; Jean DENAT (30) ; Maxime DES GAYETS (75) ; Gilles DETERVILLE (14) ; Dieynaba DIOP (78) ; Vincent DUCHAUSSOY (76) ; Laurent DUPORGE (62) ; Jérôme DURAIN (71) ; Rémi FÉRAUD (75) ; Philippe FINIELS (07) ; Claire FITA (81) ; Christophe FOUILLERE (35) ; Samia GACI (62) ; Franck GAGNAIRE (37) ; Xavier GARCIA (06) ; Caroline GARNIER (53) ; Emmanuelle GAZEL (12) ; Annie GERARDIN (51) ; Jean-Marc GERMAIN (75) ; Abdel GHEZALI (25) ; Violaine GILLET (71) ; Daniel GOLDBERG (93) ; Cécilia GONDARD (99) ; Nathalie GRANDJEAN (11) ; Emmanuel GRÉGOIRE (75) ; Vincent GRENIER (44) ; Olivier GUCKERT (55) ;  Sylvie GUILLAUME (69) ; Mathieu HANOTIN (93) ; Thomas HENNEQUIN (02) ; Céline HENQUINET (54) ; Antoine HOME (68) ; Stéphane IBARRA (85) ; Gaëligue JOS (46) ; Virginie JOUVE (33) ; Fabien JOUVÉ (31) ; Pierre JOUVET (26) ;  Bertrand KERN (93) ; Jonathan KIENZLEN (94) ; Mathieu KLEIN (54) ; Samira LAAL (62) ; Marie-France LAFAILLE (973) ; Laurent LAFAYE (87) ; Sandrine LAFFORE (47) ; François LAMY (59) ; Nathalie LANZI (79) ; Emeric LAVITOLA (24) ; Anne LE MOAL (93) ; Annaïg LE MOËL RAFLIK (56) ; Marie LE VERN (76) ; Etienne LEJEUNE (23) ; Catherine LIME-BIFFE (92) ; Loic LINARES (34) ; Aurélie MAILLOLS (48) ; Nathalie MALMBERG (51) ; Marc MANCEL (75) ; Brigitte MARCINIAK (16) ; Bertrand MASSON (54) ; Sylvain MATHIEU (58) ; Fabrice MATTEUCI (69) ; Nora MEBAREK (13) ; Anne-Laure MONDON (92) ; Mathieu MONOT (93) ; Philippe NAILLET (974) ; Corinne NARASSIGUIN (93) ; Alain NERI (63) ; Yannick OHANESSIAN (13) ; Frédéric ORAIN (41) ; Alexandre OUIZILLE (60) ; Nawel OUMER (75) ; Philippe PAILLA (08) ; Benoît PAYAN (13) ; Anna PIC (50) ; Charlotte PICARD (57) ; Jérémy PIERRE-NADAL (24) ; Jérémy PINTO (71) ; Claire RABÈS (93) ; Dominique RAIMBOURG (44) ; Vincent RECOULES (81) ; Franck REY (15) ;  Johanna ROLLAND (44) ; Thomas ROLLER (83) ; David ROS (91) ; Laurence ROSSIGNOL (60) ; Helene ROUCH (31) ; Nicolas ROULY (76) ; Isabelle ROY (75) ; Nicole SAMOUR (52) ; Eric SARGIACOMO (40) ;  Maxime SAUVAGE (75) ; Gabrielle SIRY (75) ; Eleonore SLAMA (75) ; Sandrine SOLIMAN (81) ; Thierry SUAUD (31) ; Anthony TAILLEFAIT (49) ; Isabelle THIS-SAINT-JEAN (78) ; Sylvine THOMASSIN (93) ; Yannick TRIGANCE (93) ; Thierry TRIJOULET (33) ; Stéphane TROUSSEL (93) ; Simon UZENAT (56) ; Boris VALLAUD (40) ; Najat VALLAUD-BELKACEM (69) ; Laurence VALLOIS-ROUET (86) ; Timour VEYRI (27) ; Jean-Claude VILLEMAIN (60) ; Sébastien VINCINI (31) ; Mireille VOLPATO (24) ; Fatima YADANI (75) ; Gulsen YILDIRIM (87).